Satyagraha-Opéra thérapie

Hier soir, je suis allée au Folkoperan, écouter Satyagraha, l’opéra de Philip Glass basé sur des épisodes de la vie de Gandhi, l’apôtre de la non-violence et j’y ai retrouvé et entendu la musique de l’accouchement….C’était une  oeuvre hypnotique et extatique dans la mise en scène fascinante de Tilde Björfors du Cirkus Cirkör, La compagnie de cirque contemporain de Suède. J’ai vécu un moment intense, fascinée par les mouvements  liés, déliés, reliés, repliés des corps sur le rythme monocorde ou monotone, tel un mantra, de la musique . Ce cirquopéra a libéré mon imaginaire avec son rythme rond et chaud et sa sonorité de rouet solaire, la musique mandala. Les voix chantant et vibrant en sanskrit les versets des textes sacrés m’ont une fois de plus montré le pouvoir de la respiration souple et ample et l’immense sérénité procurée par le rythme du souffle. Bref, une communion,une catharsis en un mot…….. un accouchement !

 

Publicités

C’est quoi, une doula  ? 

Merci pour cet article complet que je me permet de relier à mon propre blog de doula francophone à Stockholm, en Suède.

Happynaiss

Un beau matin, pendant ma grossesse, j’ai tapé «accoucher sans péridurale» sur Google. Non, mon cerveau n’avait pas été frappé par une attaque massive de béta HCG en furie, ni court-circuité suite à une overdose d’acide folique; VRAIMENT, je me posais la question d’avoir recours ou non à la péridurale, VRAIMENT j’aurais voulu accueillir bébé Carrousel naturellement, VRAIMENT j’étais sincère en disant «je verrai sur le moment, si j’arrive à faire sans, je ne la demanderai pas», VRAIMENT je croyais qu’on pouvait accoucher sans péridurale sans préparation particulière, juste en disant «non non les gars, je suis bien, on va continuer comme ça». (Je parle des situations où on a le choix hein, bien-sûr, parce que si vous arrivez à la maternité avec la tête du bébé à moitié dehors ou que vous accouchez chez vous, la question ne se pose plus).

Par les méandres des algorithmes de…

Voir l’article original 1 632 mots de plus

Comprendre son nourrisson

 En apprenant à reconnaître les différents états de conscience de votre nouveau-né, vous apprendrez plus rapidement à connaître votre bébé et son rythme, ce qui vous permettra de mieux savoir répondre à ses besoins.  Ces six états de conscience sont:l’état de veille calme, l’état de veille actif,  les pleurs, le sommeil calme, le sommeil actif et la somnolence.Chacun de ces comportements a sa raison d’être et des besoins associés, mais je commence par vous présenter l’un des plus intéressants selon moi: l’état de veille calme.

 

L’état de veille calme se rapproche à l’attitude qu’un adulte a lorsqu’il écoute quelqu’un attentivement. Le bébé est calme, éveillé, et réceptif à ce qui l’entoure. Les bébés (surtout ceux nés de façon naturelle) ont presque tous une période d’éveil calme qui dure de 40 minutes à une heure après la naissance. C’est la période la plus longue d’éveil du bébé pour plusieurs semaines encore, et c’est un moment important pour faire connaissance et se découvrir, autant pour la mère que le bébé.  C’est une des multiples raisons pourquoi séparer un bébé de sa mère tout de suite après la naissance peut grandement affecter le tissage du lien d’attachement. Durant sa première semaine, bébé passe seulement environ 10% de son temps dans cet état de veille, surtout pendant les tétées, car il voit clairement à environ 25-30 cm de distance ,ce qui se trouve à être la distance entre le sein et le visage de sa maman…Profitez en pour lui tirer la langue et voir votre tout petit essayer de vous imiter.

L’état de veille active: Dans cet état, le bébé s’agite, bouge ses membres vigoureusement, regarde partout, émet parfois des petits sons. Les bébés ne bouge pas nécessairement continuellement, mais dans un rythme particulier à eux, toutes les une ou deux minutes.  Cet état signifie en général que c’est l’heure de manger ou que quelque chose le dérange, et, si rien n’est fait, le bébé passera aux pleurs.

Les pleurs: Il est important de noter qu’un nouveau-né ne pleure jamais pour rien. Pour bébé, pleurer est un moyen de communication. Les pleurs peuvent signifier : faim, fatigue, couche salie, besoin de réconfort…  Répondre à son bébé quand il pleure lui apprend  que ses parents sont là pour lui et l’aiment.

La somnolence est plus un état d’entre-deux, quand le bébé s’éveille ou s’endort. Le bébé a le regard un peu embrumé est ses paupières tombent.

Le bébé en sommeil calme a le visage détendu, les paupières fermées et immobiles. Il fait très peu de mouvements. Sa respiration est régulière, et il pousse parfois de longs soupirs.

En sommeil actif, le bébé est dans la phase REM du sommeil, phase du sommeil associée aux rêves. On peut voir les yeux bouger sous ses paupières fermées. Sa respiration n’est pas régulière, et  bébé fait de grands mouvements, des grimaces, sourires ou des mouvements de succion avec sa bouche. Les bébés ont des cycles de sommeil très courts, ce qui explique pourquoi ils se réveillent souvent.

 

Birth and Doula from Ancient time…

Birth images from Ancient time ….

cordeilleran-squatting-phillipines-alicdang-of-sagada
Filipino woman  (cred: Alicdang of Sagada)

 

kraja-people-of-the-amazon
Birth statue from The Kraja people of Amazon

Birth statue from the Kraja people of the Amazon)

aztec statue squatting.jpg
Aztec statue squatting

The position in which we give birth is very influenced by our cultural conditioning. But when we truly listen to our bodies’ instinctive needs, we often naturally assume the position that is needed most for that particular birth.
On the other hand, sometimes we need encouragement to try a different position in labor or birth, and a doula  can be a wonderful source of ideas and inspiration for this.

Vanliga frågor

Är en Doula som en barnmorska?

En barnmorka har medecinskt ansvar, hon ingår i sjukhuset personal . Doulan är ett stöd för föräldrarna,och har inget medicinskt ansvar, ger inga medicinska råd och hennes roll är tydligt avgränsad i förhållande till personalen på BB. En Doula arbetar endast för de önskemål som ni har, hon arbetar med naturlig smärtlindring som andning, massage och akupressur. En Doula är hos er hela tiden så att du som födande kvinna alltid har ett aktivt stöd hos dig. Doulan är även en person som ni har skapat en relation till genom tidigare träffar under graviditen, vilket kan skapa en större trygghet.

 Doulan och partners roll ?

En förlossning är en stor händelse, och för många överväldigande. Det kan vara svårt för partnern att veta hur hen ska bete sig i den nya situationen, hur hen kan hjälpa. Doulan är där för både den födande kvinnan och partnern, och hjälper partnern att vara ett stöd för henne. Doulan och partnern kan turas om i stöttningen, så att den födande kvinnan alltid får stöd. Partnern kan massera dig samtidigt som doulan använder sin röst för att få dig att slappna av,vara tung i kroppen.  Det skapar en trygghet under förlossningen, att veta att hon är där hela tiden bara för er. Partner är oersättlig med sin kärlek till kvinnan och babyn, men hen saknar den erfarenheten av förlossningar som doulan har. Detta gör att doulan är ett utmärkt komplement.

 

FAQ in english

So what is the difference between a doula and a midwife? 

The simplest way to explain would be to say that a midwife’s primary role is your medical well being. The care that I provide as your birth doula is different in that it is completely non-medical. My role is to provide you with informational, physical, and emotional support. Informational support would include discussing birth preferences, learning about whats important to you during labour, understanding different procedures and interventions, building a birth plan. During labour this means being the neutral person in the room that gives you the pros and cons of different aspects or decisions needed during labour as they arise, and help you to advocate for yourself based on your preferences. Physical support means showing you and your partner different positions prenatally and practicing contractions to learn what coping mechanisms work well for you. During labour this can including anything from counter pressure, massage and acupressure to physically labouring with you as you lean into me. Emotional support is key during labour as much of the ability to cope during labour is mental. We will discuss fears or apprehensions around birth or labour, use visualization and relaxation techniques through contractions as coping mechanisms.

Most importantly, I am the person in the room who is there to ensure that both you and your partner have an enjoyable birth filled with love – that you can look back at and say, I felt like she was always there for me and only me, in a wonderful cloud of oxytocin.

Do I want to have an unmedicated bith to have you as my doula ?

This is one of the biggest misconceptions about doulas. You do not need to have or want a “natural” birth to have a doula support you and your partner on one of the most important days of your life. I work with parents that choose epidurals, laughing gas, have cesarean births, birth without medication, birth at hospital or choose home births. There is no “right” way to birth your baby. Only the way that feels right to you. My role as your doula is to honour your choices.

Will having a doula interfere with my partner’s role?

Some partner’s are nervous that having a doula will take away from the special connection they want to feel with their labouring partner. Having a birth doula present actually does the opposite.When most women think of their birth, they want their partners there with them, they want them to know what they want when they want it, how to comfort them, what’s normal, when to go to the hospital, etc. Unfortunately, most partners have never been to a birth before! This is a lot of pressure on partners! Having a doula actually creates a special connection that is free of worry, doubt, wondering what’s normal, and wondering how to comfort a loved one. Doula’s facilitate creating a birth where partners feel comfortable doing as much or little as they feel comfortable with. Your partner will know how to massage hips, when to use a cold cloth or a warm, how to slow your breathing down – all through the support of a doula. Or if you prefer, your partner will simply be there to hold your hand  and take picture while I do the rest!

 

 

L’accouchement vu par Hollywood… Föda på Hollywood vis

Quelles images vous viennent en tête si je vous demande de penser à une scène d’accouchement dans un film? C’est une femme qui arrive en catastrophe à l’hôpital en se tordant de douleur, qui hurle à chaque contraction, le personnel médical qui court en tout sens. À ses côtés, son partenaire complètement dépassé par la situation qui braille «Mais faites quelque chose! Elle souffre! » . Pour Hollywood, la femmes a BESOIN d’aide pour être  accouchée, elle n’a ni le pouvoir ni la capacité d’accoucher par elle même. La douleur de l’accouchement lui est insupportable ( IMPOSSIBLE à gérer). Son partenaire ne lui apportera aucune aide vu qu’il (elle) craque dans le couloir ou perd conscience dans la salle d’accouchement!

La dépossession de notre pouvoir d’accoucher est un élément culturel puissant.  Nous finissons par croire que nous n’avons plus les compétences d’accoucher. Accoucher n’est pas dangereux, c’est naturel pour les mammifères que nous sommes….

Je pense qu’il est temps de changer nos références par rapport à l’accouchement. Vous ne trouvez pas?

 

Voici un lien vers un film « honnête »    http://www.arbre-et-nid.com/